Greenpeace et les éoliennes industrielles...

Posted by Vent-de-Folie (Là-haut, Switzerland) on 16 May 2011 in Business & Industry and Portfolio.

Capture d'écran d'un billet paru sur le site de Greenpeace...

Légende image: billet posté sur le site de greenpeace le 18 mars 2011...
quelque heures plus tard, il était hors ligne, quel dommage...
Vous pouviez le voir à cette source:

http://www.greenpeace.org/switzerland/fr/publications/blogue/limpact-mconnu-des-oliennes-gantes/blog/33858


Si vous suivez ce lien maintenant voici où vous arrivez:
http://www.greenpeace.org/switzerland/Templates/Planet3/Pages/Errors/PageNotFound.aspx?aspxerrorpath=/switzerland/Templates/Planet3/Pages/BlogEntry.aspx


****************************************

Comme le texte n'en est pas très lisible, en voici la retranscription:


L'IMPACT MECONNU DES EOLIENNES GEANTES

.
billet posté par F.M. - 18 mars 2011 - 13h 31

.
La Suisse ne dispose à l'heure actuelle d'aucune disposition contraignante en ce qui concerne la distance entre éoliennes et habitations. La recommandation en vigueur, fixée à 300m est nettement insuffisante. Cela concerne les éoliennes de 40 à 50m de haut. Qu en est-il lorsque les mâts atteignent 109 mètres (n.d.l.r: nous en sommes aujourd'hui à 200m de hauteur totale, dans le cas du projet d'EolJorat, par exemple) et que leur pâles sont bien plus grandes? Dans d'autres pays, la distance minimale recommandée est de 1500 mètres.

.
.
Greenpeace soutient les énergies renouvelables et les éoliennes en particulier. L'organisation trouve souhaitable et justifié que les éoliennes soient construites en dehors des zones d'habitation; elle est favorable à l'élargissement du périmètre de nuisance afin de préserver les habitants.
.
.
Bernard Surdez, pratique l'agriculture biologique depuis 35 ans aux Breuleux (JU). Pionnier dans son domaine et à l'origine en 2001 d'un projet de parc éolien, il était convaincu du bienfondé de cette énergie mais aujourd'hui la réalité le déçoit. Trois éoliennes de 150 mètres de haut, propriété d'Alpiq, ont été érigées à fin 2010 près de sa ferme. Dix autres sont prévues pour l'agrandissement du site par le plan cantonal. Selon le vent, le bruit est perçu à l'intérieur de sa ferme équipée d' un double vitrage, située à 1 kilomètre d'une éolienne. Il s'inquiète des infrasons qui peuvent être dangereux pour les hommes et les animaux.

.
Bernard Chapuis, ingénieur, membre de la fédération Pro Crêtes, exige que des études d'impact sérieuses sur les habitants et l'environnement soient réalisées. Selon lui, "Alpiq aurait promis que l'électricité produite par une machine alimenterait environ 1000 ménages; en réalité, c'est moins de 200 ménages qui en bénéficient". Mme Karine Froidevaux, qui habite à 450 mètres de ces grands mâts, voit son sommeil fortement perturbé en période de bise lorsque les éoliennes fonctionnent à plein régime.
.
.
Pour Hans- Joerg Haas, responsable romand de Greenpeace, les éoliennes devraient appartenir exclusivement aux communautés locales et être soutenues par la confédération. A son avis la taille d'une éolienne ne devrait pas dépasser les plus hautes cimes des sapins du Jura, soit 30 à 35m de haut

Vent-de-Folie from Là-haut, Switzerland

Lorsque j'ai découvert ce billet, j'ai été soulagée...Je pensais qu' enfin le bon sens revenait là où il devait aller...Quelques jours, plus tard, alors que je recherchais ce post, je suis tombée sur une page m'indiquant que le lien demandé était introuvable....

J'ai pris ma plume et ai écrit en termes si colorés que je ne saurais les reproduire ici, ce que je pensais de cette manière de mettre à l'ombre des courants de pensées non conforme....

Quelque jours plus tard, j'ai reçu une réponse...J'en suis restée en quelque sorte la bouche ouverte...Je répète pour dire que mon courrier était vraiment très "fleuri", ce qui rend le ton de la réponse assez, comment dire, cocasse...?!

Voici la réponse reçue:

12 May 2011 9:28pm

Vent-de-Folie from Là-haut, Switzerland

REPONSE DE GREENPEACE A MON COURRIER "FLEURI"

Chère Madame,

Nous avons bien reçu votre réaction et nous vous en
remercions.

Effectivement, ce billet sur notre blogue a été
retiré, car
juqé trop émotionnel dans sa forme.
Il traduisait l'humeur de son auteur, avec laquelle
l'organisation a décidé de ne pas s'identifier.

Nous sommes très heureux de constater que des personnes
partagent notre point de vue.
En vous souhaitant une bonne fin de journée, nous vous
adressons nos meilleures salutations.

Greenpeace Suisse Romande

.
.


Parlerions-nous une langue différente..???

12 May 2011 9:29pm

Vent-de-Folie from Là-haut, Switzerland

Je tenais à vous montrer par mes récents billets que partout, de plus en plus des gens doutent et remettent en question les idées reçues sur les éoliennes censées être vertes...Le fait est qu'il existe des nuances parmi les opposants...Tant mieux, cela fera le terreau de discussions concernant ce sujet de la plus haute importance...

Car il FAUT qu'il y ait discussion...Parce que nous sommes en démocratie, parce des changements majeurs d'affectation de territoire devraient être le fait de discussions publiques, ne sauraient être décidés en cachette ou presque et à la va vite. Parce que l'implantation de machines qui provoqueront des problèmes de santé publique ne devrait en aucun cas se faire sans une information digne de ce nom et un vrai débat ....

A ce sujet, il vaudrait vraiment la peine de lire le courrier de lecteur de Mr Rumley, urbaniste en réponse à l'éditorial paru dans l'Hebdo du 28 avril dernier.

13 May 2011 3:06pm

myrisa Jones from Switzerland

Conclusion:

L'arc jurassien , et ses centaines d'éoliennes industrielles géantes, est donc réduit à n'être q'un simple faire-valoir pour les dirigeants de Greenpeace suisse.
Ainsi la destruction annoncée de ce patrimoine exceptionnel, sensé être protégé par des lois et les associations reconnues, les laissent totalement indifférents puisque cela sert leur prise de position politique anti-nucléaire.
Cette attitude est parfaitement scandaleuse et ce calcul politicien totalement inacceptable !
Nous nous en souviendrons!

14 May 2011 9:16am

l'ermite du Jura from Switzerland

elle vaut son pesant de cacahuètes la réponse de Greenpeace à votre question concernant la disparition de l'article sur l'impact des éoliennes ! achetez et lisez l'ouvrage de Fabrice Nicolino "Qui a tué l'écologie", achetable aisément sur Amazon depuis le net; vous verrez ce que sont devenues les grandes organisations de protection de la nature, dont Greenpeace ! des multinationales de la nature, dont un des soucis est de faire de l'argent pour entretenir les structures administratives coûteuses, assises à la table des pires pollueurs de la planète et se vendent à eux, comme le WWF qui vend son logo partout, à toutes les grandes industries qui veulent se donner une image verte. on ne peut plus compter sur elles; elles se sont vendues au greenbusiness

14 May 2011 1:47pm

greenpeace

Share this photo on Twitter Share this photo on Facebook Share this photo on Google+ Share this photo on StumbleUpon