PROMOTEURS: attention au presse - citron!

Posted by Vent-de-Folie (Là-haut, Switzerland) on 12 November 2017 in Business & Industry and Portfolio.

.
Retour aux affaires...Je ne me suis pas lassée, j'ai juste pris un peu de recul..Pour avoir plus d'élan...Et peut-être mordre plus fort...
****************************************************

.
Aujourd'hui démonstrations et explications des procédés scandaleux des promoteurs et autres planteurs d'éoliennes....
.

Vous aurez peut-être vu Mise au Point d'hier qui s'est penché sur les drôles de démarchages des semeurs d'hélices...Les promoteurs se faisant une concurence acharnée...
.
Où l'on apprend que des riverains de machines se voient proposer des sommes substancielles en échange de leur silence pour accepter dans leur vie et leur voisinage la cohabitation d'aérogénérateurs.
Les-dits aérogénérateurs ne produisant pas plus de nuisances que le bruit des vagues selon Madame Isabelle Chevalley...
Vous en connaissez beaucoup, vous, des gens qu'il faudrait dédommager pour aller vivre sur une plage au bord de la mer???!!! Pas moi...
Alors pourquoi se donner tant de mal, si vraiment ces machines sont aussi faciles à vivre, n'est-pas ?
.
.
Les SIG tentent une justification peu convaincante...Pour la petite histoire, j'ai noté l'absence remarquable de Madame Chevalley dans cette émission qui, rappelons-le, est en campagne électorale...Evidemment, se faire associer à de telles pratiques en pleine période "publicitaire" nuirait peut-être à l'image de passionata des bonnes causes qu'elle s'efforce d'entretenir...! (Moi je trouve cependant que son vernis commence sérieusement à craquer..)
.
.
Je vous laisse le soin de visionner ce reportage oh combien instructif sur les étranges procédés de démarchage afin de trouver des terres où planter des hélices...
.

Mais, dans ces lignes, je choisi de vous faire partager l'analyse que Madame Chapuis Hini et Madame Jones, que je remercie au passage, ont réalisé sur des contrats d'une grande compagnie marchant en tamdem avec des distributeurs d'électricité du bout du lac, où l'on découvre de quelle manière les agriculteurs sont abordés ...
.
Une analyse où l'on verra que celui qui s'engage à "accueillir" sur son bien foncier des éoliennes, moyennant une indemnisation, ne pourra plus ensuite se plaindre de quelque manière des nuisances produites par les machines...
.
Une analyse où l'on verra que le propriétaire du terrain se voit dépouiller de l'usage de terrain pour 30 ans, sans moyens d'annulation...Les 30 ans étant reconductibles au bon vouloir de la société exploitante...
.
Une analyse où l'on verra qu'à aucun endroit les promoteurs ne s'engagent au démantèlement complet des machines et que donc les socles en béton resteront en place dans les terrains...
A supposer que ces machines soient démontées un jour, ce qui, jusqu'à preuve du contraire est une promesse à laquelle je ne crois pas, ainsi qu'un argument de vente MENSONGER auquel ont recours la plupart des politiciens (Cramer, Chevalley, Van singer) usent et abusent, prétendant et affirmant que les éoliennes sont un emprunt ( il faut oser le dire quand même...) au paysage et que les terrains seront rendus en l'état!!!
Cet argument servant de manière éhontée leur vertitude si en vogue en ère post Fukushima...
.
.
LECTURES: DES CONTRATS D'ASSERVISSEMENT
.
.
A LIRE DONC CETTE ANALYSE QUI FAIT LA LUMIERE SUR LES METHODES CONSTERNANTES DES PROMOTEURS

Première partie du contrat, la promesse de contracter: p1 / p2 / p3 / p4
Deuxième partie, le contrat en lui-même: p1/ p2 / p3 / p4 / p5 / p6 / p7 / p8

.
.
MAIS AUSSI:
.
.
Promoteurs B, projet de Sainte-Croix et Services Electriques d'une très très grande ville de Suisse alémanique

.
La convention dont a parlé, entre autres, l'émission de Mise au Point
.
Sur demande, et uniquement pour journalistes, d'autres contrats de promoteurs actifs en Suisse dans la branche...Pour infos, ces contrats sont tous aussi scandaleux les uns que les autres...A se demander comment ils entrent en conformité avec le code des obligations suisse...
.
ET ENCORE
.
Où l'on découvre que les familles d'accueil des éoliennes de Bourrignon ne sont autres que de très très grands bénéficiaires de paiements directs convoitant les subventions des énergies renouvelables. PDC de surcroît, ils sont entrés en affaires avec PDC de surcroît, ils sont entrés en affaires avec une très médiatique personnalité politique PDC lui aussi, sans trop de soucis. Nous avons donc là des acteurs issus d'une même famille politique, dont la morale sociale est pour le moins douteuse, se répartissant des capitaux auquels ils peuvent accéder, ayant été élus par le peuple jurassien.
.
.
.

Myrisa Jones from Switzerland

Je recommande à tous la lecture des contrats proposés par les promoteurs aux paysans et aux communes.
Une analyse de celui de REinvest, allié la plupart du temps aux SIG, réalisée par Mme Hini, juriste de métier, met le doigt sur des articles proprement effarants et qui vont conduire à un démantèlement du territoire.

.
http://ventdefolie.bleublog.lematin.ch/list/database/586076930.pdf

.
Une fois ces contrats de droit privé signés par le propriétaire terrien pour 30 ans, puis 30 ans renouvelable unilatéralement par le propriétaire du parc, ni lui, ni les communes, ni les habitants de ces lieux, ni les autorités politiques, autrement dit plus personne, ne pourra s'opposer:
- A leur agrandissement, par l'augmentation du nombre de machines et de leur taille, puisqu'il doivent aussi vendre tout l'espace au-dessus du périmètre de servitude.( Des lois sont en train d'être proposées pour faciliter l'installation de nouvelles machines dans les périmètres déjà utilisés)
- A la pose des lignes électriques aériennes, que l'on annonce pourtant obligatoirement comme souterraines...
- Aux nuisances de toutes sortes, comme vu lors de l'émission Mise au Point, même de parcs éoliens à côté.
- A la cessation (selon la lex Friederich) du parc en tant que bien immobilier à des entreprises ou des fonds d'investissement étrangers.

Autrement dit, pour prendre un exemple de ce qui se passe aujourd'hui avec la mondialisation et parce qu'ils sont doués, si les chinois veulent posséder de grands pans du territoire de cette Suisse, si mythique à leurs yeux, ils leur suffira d'investir dans l'achat de parcs éoliens.
De plus en tant que fabricants d'éoliennes il y a un intérêt certain pour eux à posséder de nouveaux territoires déjà affectés à cette industrie.

Tous ces secteurs de notre patrimoine naturel non bâti, déjà bradés honteusement au secteur industriel de l'éolien pour de l'argent et grâce à la RPC, pourront, une fois achetés par ces investisseurs, voir pousser des éoliennes de plus de 220m, être fermé avec des barrières, soumis à des interdictions de passage, surveillé par des gardes, etc.
Aucune loi ne pourra le leur interdire puisqu'ils seront propriétaires des surfaces, au sol et au-dessus du sol.
Pour ma part je ne connais pas les lois qui permettent de vendre l'horizon ou le ciel, qui appartient à la collectivité. Et vous?

Les hommes politiques si favorables aux parcs éoliens, connaissent-ils en détail ces contrats et ce que cela va signifier pour la Suisse d'ici quelques années?

20 Sep 2011 5:06pm

Christian van Singer from LA CROIX (Lutry), Switzerland

Utiliser le vent n'est pas une folie !
Ces prochaines décennies il s'agira de remplacer toutes les énergies non renouvelables : charbon, pétrole, gaz, uranium... Dans ce but le recours intelligent aux différentes énergies renouvelables est indispensable. Y compris l'éolien!
Il ne faut bien sûr pas nuire à la qualité de vie dans de zones habitées, ni abimer nos plus beaux paysages, mais notre pays est assez vaste pour implanter des centaines, des milliers même d'éoliennes.
Il faut bien sûr en premier réduire les gaspillages et augmenter l'efficacité. Puis comparons les nuisances des blocs de béton qui resteront dans le sol après que les éoliennes auront cessé de fonctionner aux nuisances des centrales nucléaires ou des centrales au charbon. La folie consisterait à préférer ces dernières!

20 Sep 2011 6:48pm

@Christian van Singer: . Cher Monsieur! . Merci de votre réponse... . Qui pose de nouvelles questions auxquelles les personnes de vos formations écologiques n'ont pas donné d'éléments satisfaisants à ce jour, loin s'en faut! ...(jusqu'alors, à moins que je ne sois mal renseignée...) . Tout d'abord, si les énergies fossiles sont à abandonner, de même que le nucléaire, il serait vraiment intéressant de savoir quel sera le moyen de production énergétique qui "compensera" les périodes où le vent ne soufflera pas...C'est très joli de dire que l'on prévoit un potentiel énergétique de tant de tW en éolien...C'est oublier que le vent est capricieux et imprévisible et que l'énergie éolienne produite est avant tout une énergie intermittente...Vous qui êtes physicien, vous n'êtes pas sans savoir que l'énergie doit être produite et injectée en quantité constante et régulière dans le réseau... D'où le fait de dire qu'une machine puisse couvrir x ménages procède de la désinformation...(En France , Gaz de France investit massivement dans l'éolien...A x mW d'éolien correspond la même puissance en thermique-gaz....avouez que pour une énergie censée ne pas produire de CO2 c'est assez fort de café...!) . D'autres part, et au vu des menaces qui s'annoncent et que l'on peut prévoir en lisant les contrats ci-dessus, il serait urgent que les politiciens fassent savoir de quelle manière ils entendent donner un cadre légal à cette nouvelle industrie, et dont on peut s'attendre à un raz de marée....(vous le dites vous même...des milliers de machines...Il y a donc urgence!) Fin octobre, seront révélés les projets vaudois....Faute de législation adoptée, nous assisterons à une foire d'empoigne souvent au mépris de la LAT pour ne citer qu'elle... Vous nous faites l'amabilité de votre visite et nous vous en remercions. Nous sommes très curieux de vous entendre au sujet des mesures concrètes que vous allez proposer pour protéger la santé des riverains, la protection des paysage, le pillage des terres, la protection des agriculteurs qui désireraient tout de même signer avec les promoteurs...(Vous aurez noté, j'espère, l'ironie qu'il y a dans le fait que les mises en gardes pour ces agriculteurs-là, contre des pratiques oh combien abusives, proviennent de milieux opposants...) . Tant que les formations écologiques n'auront pas annoncé de manière claire et non ambigüe, les bases légales qu'ils entendent proposer, défendre, et faire adopter pour cadrer ces dérives annoncées et prévisibles, nous les opposants continuerons de croire que l'énergie éolienne constitue une icône pour apaiser le traumatisme Fukushima...Et continueront d'avoir les plus grandes craintes légitimes quand à l'avenir de nos régions, ainsi que pour nos qualités de vie... . Vu le "pointu" de l'analyse de Mesdames Chapuis et Jones, je pensais que vous auriez des réponses et des précisions plus techniques à nous faire connaitre....Vous me pardonnerez, j'espère, mais je trouve votre réponse un peu lénifiante et insipide, voir une argumentation très légère....Nous citoyens, serions en droit d'attendre beaucoup plus de la part de nos élus...Je me demande en fait si vous avez lu cette analyse...Parce qu'elle devrait vous hérisser les cheveux sur la tête... . Vous savez, il y 4 ans, j'ai voté vert...Il est clair qu'aujourd'hui tous les bulletins de TOUTES les formations vertes ou verdâtres iront faire connaissance ave le fond de ma corbeille à papier...Fukushima ou pas Fukushima... . Mais Diantre! Qui donc mettre sur mon bulletin...? Mon coeur pourrait bien, cette fois, battre (très) à gauche...

Myrisa Jones from Switzerland

.
M. Van Singer
.
Commentaire en PDF, ici
.
Si nous sommes d'accord avec vous sur la nécessité de changer le mode d'approvisionnement énergétique, nous constatons que vos affirmations et vos arguments sur l'éolien industriel sont toujours aussi généralistes, imprécis et contradictoires.
Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé de vous expliquer plus en détail et à de nombreuses reprises, notamment sur votre blog, que ce n'est pas aussi simple que cela, et qu'il y a, malheureusement pour nous tous, beaucoup trop de mensonges concernant ce dossier de l'éolien industriel en Suisse.
Vous devez absolument comprendre que nous n'existons pas en tant qu'opposants juste pour vous contredire et vous enquiquiner. Nous sommes là pour essayer de rendre attentif sur tout ce qui est biaisé, faussé et de l'ordre de la publicité mensongère dans ce dossier éolien.
Comme vous le répète vent-de-Folie, et qui est un de ces mensonges "publicitaires" parmi tant d'autres que nous dénonçons, les parcs d'éoliennes industrielles centralisés, comme conçus aujourd'hui, nécessitent leur équivalent en centrales thermiques pour prendre le relais puisque leur production est intermittente.
De plus, puissance installée et estimation de production sont une chose. Production réelle, une autre chose et enfin la quantité du courant injectée dans le réseau, encore autre chose. De la puissance installée à l'injection du courant dans le réseau, il y a en réalité plus d'un tiers de production réelle en moins que ce qui était prévu.
Cela a été vérifié dans tous les parcs éoliens construits à travers l'Europe et par nos propre entreprises qui veulent investir à l'étranger, comme vous pouvez le lire dans l'article du Journal HandelsZeitung:
.
http://www.juracretes.ch/default.asp/3-3-6364-883-15-6-1/2-0-630-10-6-1/
.
Cette production surévaluée, à des fins financières et spéculatives, est aussi un des mensonges que nous voudrions voir clairement identifié par les responsables politiques comme vous.
Comme exemple, nous vous rappelons que l'Allemagne avec ses dizaines de milliers d'éoliennes (30 000) implantés sur un territoire qui représente 8 x la surface de la Suisse, 357 114 km2 pour 41 277 km2, a construit des centrales à gaz très polluantes et a ou va remettre en fonction d'ici 2022, 30 mines de charbon au total pour justement pallier à l'intermittence de l'éolien industriel. Ces centrales thermiques conduisent à l’émission de 170 millions de tonnes de CO2 (soit environ 20 % des émissions allemandes actuelles, près de 5 % des émissions totales de l’Europe et plus que les émissions totales d’un pays comme la Belgique.
Le facteur de charge du parc éolien allemand, qui est pour l’instant exclusivement on-shore, est seulement de
1700- 1800 heures par an. Pourtant leurs éoliennes sont installées dans les grandes plaines agricoles et sur le bord de mer où le vent est constant et régulier. Nous n'avons ni l'un ni l'autre.
Et il est mensonger de comparer la production qui sera réalisée en Suisse avec celle du Danemark ou de l'Allemagne comme nous l'entendons sans cesse.
.
Malgré tout cela l'Allemagne n'a toujours pas réussi à se passer du nucléaire.
.
Lorsqu'ils fermeront les 17 dernières centrales en fonctionnement, ils importeront tout simplement le courant nucléaire français comme ils le font déjà aujourd'hui.
Vous pouvez lire les questions posées dans la presse allemande depuis 2002:
.
http://www.juracretes.ch/default.asp/2-0-1030-17-6-1/
.
http://energie.lexpansion.com/climat/sortie-allemande-du-nucleaire-plus-de-charbon-et-donc-plus-d-emissions-de-co2_a-35-6421.html
.
Et revoir l'excellent reportage de la TSR du 14 décembre 2009 sur les mines de charbon:
.
.
http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/1472540-emission-de-co2-l-allemagne-produit-une-partie-de-son-energie-avec-des-centrales-au-charbon-hautement-polluantes.html#id=1472540
.
.
Vous continuez donc à affirmer que l'on peut mettre en Suisse des milliers d'éoliennes sans aucun dégât pour l'environnement, le paysage et la population.
Savez-vous que 60 % des 41 000km2 de notre pays est couvert par les Alpes. Pour des questions de coûts de maintenance et de fragilité de ces géantes dans des conditions climatiques extrêmes, l'installation d'éoliennes est privilégiée sur les 40% restant. Ces 40% restant du territoire de la Suisse, pour des raisons évidentes, sont très habités et le seront de plus en plus au vu de l'explosion démographique que connaît une Suisse très attractive dans une Europe économique en danger.
.
Voici une démonstration par l'absurde des propos tenus par M. Urech directeur de Romande Energie qui tient les mêmes propos que vous sur le lien suivant :
.
https://www.facebook.com/note.php?note_id=109685625780934
.
Je ne comprends dès lors toujours pas comment une personne qualifiée comme vous, arrive encore à soutenir que des milliers d'éoliennes, dont la hauteur est équivalente à celle d' immeubles de 70 à 100 étages, et dont les 3 pales, suivant leur longueur, brassent une surface de 1 à 3 terrains de football, toutes les secondes environ, peuvent être érigées sans causer aucun problème.
.
Rien que la construction de 1500 éoliennes, chiffres que vous avez déjà cité à de nombreuses reprises, dont les 2/3 seront installées en priorité dans l'Arc jurassien et le 1/3 restant sur le plateau, va effectivement transformer notre patrimoine environnemental, nos campagnes, nos forêts, nos pâturages, nos crêtes, tout autour de nos villages et de nos villes ( sauf évidemment sur l'arc lémanique et précisément le canton de Genève, qui se comporte comme un vrai Nimby cantonal!) donc tous nos lieux de vie, en une immense zone industrielle de production d'électricité.
.
Et surtout n'oubliez pas, toutes les infrastructures qui seront nécessaires en plus des mâts, soit, les lignes à moyenne et à haute tension qui vont devoir être construites, pour relier les parcs entre eux et assurer l'acheminement du courant, les futures bassins de rétention pour le pompage turbinage que l'on prévoit désormais aussi d'installer sur les bassins versants qu'est le massif jurassien, histoire de pouvoir stocker l'électricité des parcs éoliens proches
.
(article du 16 juin 2011:[url=http://www.arcinfo.ch/details/article/382207 dans_cet_ecrin_de_verdure_exclu_quun_lac_artificiel_soit_construit.html]http://www.arcinfo.ch/details/article/382207 dans_cet_ecrin_de_verdure_exclu_quun_lac_artificiel_soit_construit.html). Plus les centrales à gaz, et le gaz de schiste...Etc...
Fermez donc les yeux, et essayez de visualiser ce que cela signifie vu d'en haut, par opposition à la vision limitée et fragmentée de la tortue.
Vous n'avez plus le droit, M.Van Singer, de continuer à affirmer ce genre de choses sans parler des conséquences qui vont avec.
.
.
Soit, vous soutenez qu'il faut sortir du nucléaire et qu'une industrialisation massive de notre environnement naturel et paysager est le sacrifice nécessaire et vous le décrivez clairement, impacts visuels et sonores compris, même si pour un "Vert" annoncer cela à la population est assez risqué politiquement. Dans ce cas vous serez au moins honnête vis à vis de vos concitoyens, et en adéquation avec votre désir de sortir du nucléaire à n'importe quel prix.
.
.
Soit, vous continuez à affirmer que l'on peut mettre des milliers d'éoliennes en Suisse, tout en préservant l'environnement naturel et paysager et la qualité de vie des ses habitants, et alors vous serez considéré comme une personne menteuse ou incompétente, lorsque les premières centrales d'éoliennes sortie de terre, la population réalisera ce que cela veut dire de vivre dans des zones industrielles et commencera à se plaindre des nuisances, qui seront très très nombreuses.
.
.
Contrairement à vous, je ne vois pas la nécessité, d'implanter des milliers d'éoliennes et de subir les dégâts qui sont attendus, sans que nous ayons tout d'abord réalisé au travers de mesures drastiques d'économie dans tous les secteurs, et avec des résultats chiffrés à l'appui, une réelle baisse de la consommation dans notre pays. Ou tout au moins un plafonnement définitif de cette augmentation annuelle à... 0%.
.
En 2010 l'augmentation de la consommation électrique a été de 4,5 % en moyenne.
Rien que cette augmentation annuelle, représente déjà , la production de ces centaines et centaines d'éoliennes dont vous soutenez activement la construction.
.
Si je poursuis votre raisonnement jusqu'au bout, cela veut-il dire que prévoyez d'en construire plusieurs centaines par année, juste pour pallier à l'augmentation annuelle totale de la consommation électrique du pays?
.
Ce n'est pas de la folie, vous dites? Permettez-moi d'en doutez.
.
C'est pour le moins absurde comme vison du développement durable.
.
Et ceci d'autant plus que les projets de centrales nucléaires en construction dans le monde, et en Europe, sont en augmentation.
.
Je ne suis pas d'accord non plus lorsque vous dites que ce territoire est assez grand pour supporter ces milliers de machines et leurs centaines de milliers de tonnes de béton armé et que c'est mieux que le nucléaire. Ce n'est pas mieux! Cela n'a rien à voir et ne sert à rien tout simplement.
Cette comparaison avec la dangerosité du nucléaire, que vous nous servez sans cesse comme argument principal pour le développement de l'éolien industriel, est inappropriée - malheureusement pour nous- dans le contexte actuel.
.
Misons d'abord sur le développement des technologies moins dévoreuses d'espaces verts et d'horizon, avec le solaires, la biomasse et surtout les économies d'énergie. Dans ces secteurs là, il y a de vrais emplois verts à la clé.
.
Avec ces engagements là pour commencer, nous pouvons déjà fermer rapidement les centrales les plus dangereuses, tout en préservant notre patrimoine environnemental et paysager, et notre qualité de vie.
Il n'y a aucune urgence à construire immédiatement ces parcs éoliens, comme on tente de le faire croire.
Par contre, si par la suite, dans 10ans, il faut construire des éoliennes dans certains lieux bien choisis, pour compléter le mixte énergétique, privilégions la décentralisation.
.
Car la production de ces parcs là, et à cette condition, devra être consommée à la source, et non pas transportée sur des milliers de km et mélangées au réseau comme cela est prévu actuellement.
Là, les éoliennes de tailles raisonnables, ainsi que toutes les autres, plus petites et en spirales, donc silencieuses, ont leur rôle à jouer.
.
J'espère que depuis le temps que nous passons à vous expliquer notre position,vous avez enfin compris que nous ne sommes pas pour le nucléaire et contre l'éolien.
.
Nous sommes contre les parcs éoliens industriels, tels qu'ils sont proposés aujourd'hui ,avec leur cortège de mensonges et de tromperies, déversés à longueur de temps par des promoteurs industriels sans scrupules, intéressés uniquement par la manne financière de la Confédération.
.
La protection de l'environnement et la production d'énergie verte n'est pas leur priorité comme vous pouvez le lire dans un article de la WeltWoche:
.
http://www.juracretes.ch/d2wfiles/document/6375/5019/0/Weltwoche_Windpark_20110915.pdf
.
En réalité vous devriez nous considérer comme des alliés précieux, plutôt que des opposants pro nucléaire bornés et inconscients atteints du syndrome Nimby. Ceci à cause de l'immense travail de recherche et de documentation que nous accomplissons bénévolement depuis des années, pour vous permettre, à vous les politiciens surchargés de travail, d'avoir une vision d'ensemble du problème. Et non pas seulement la vison idyllique et trompeuse, présentée par les nouveaux aventuriers et les requins du greenwashing.
.
Les conflits d'intérêts avérés et le déni du principe de précaution, n'ont-ils donc aucune importance pour vous dans ce dossier de l'éolien industriel?
.
Avec mes meilleures salutations
.
Myrisa Jones
..
..

21 Sep 2011 10:59am

la fouine from Switzerland

Dans la famille Ackermann donnez-moi le fils: La trentaine, donc pas un vieux con. Il fait partie du conseil d'administration d'une coopérative agricole ou travaille un père de famille excellent employé de la coopérative. Ce dernier est anti éolien et vit dans le même village que ce fils qui voit son joujou gravement compromis après la votation à Bourrignon. Il décide de se venger, de faire taire celui qui ose ne pas avoir envie de subir les nuisances des machines qu'il souhaite imposer pour encaisser l'oseille qui va avec. Il fait donc la tournée des paysans du coin pour récolter des signatures qui appuieraient ni plus ni moins la demande de licenciement de l'anti éolien auprès de son employeur! Heureusement il n'a pas été suivi! Mais voilà la réalité. Des gens s'acoquinent ensemble, ici les membres du parti PDC, pour encaisser tout ce qui sort des caisses de l'état ouvertes par leurs copains de parti! Des vautours prêts à mettre à la rue des pères de famille alors qu'eux dorment sur des liasses de paiements directs et savent l'avenir de tous les membres de leur famille assurée pour longtemps! Ne me demandez pas ce qu'ils attendent de la vie ces gens-là, mais plutôt ce que la vie à attendre de pareils mesquins bêtes et méchants!

21 Oct 2011 9:53pm

 

reinvest
isabelle-chevalley
7familles
vansinger
lesverts
kohler
pdc
sig

Share this photo on Twitter Share this photo on Facebook Share this photo on Google+ Share this photo on StumbleUpon